Simulation de crédits
CIAP Immobilier > Prêt immobilier > Investissement locatif > Assurance emprunteur : la loi Hamon a-t-elle facilité la mise en concurrence ?

Assurance emprunteur : la loi Hamon a-t-elle facilité la mise en concurrence ?

Un peu plus d’un an après l’entrée en vigueur de la loi Hamon, qui avait pour but de faciliter la re-négociation de l'assurance emprunteur, la situation semble rester inchangée puisque les banques détiendraient encore 88 % de l’assurance de prêt, selon les estimations. Décortiquage.

D’après les estimations, la souscription d’un contrat d'assurance emprunteur, autre que celui proposé par la banque ne représenterait que 12%. Changer d’assurance emprunteur serait donc toujours aussi complexe … Le dispositif Hamon prévoyait pourtant de simplifier la démarche.

Les banques doivent, par exemple, mentionner le coût réel de l'assurance en précisant le TAEA (Taux Annuel Effectif d’Assurance) ou TAEAG (Taux Annuel Effectif d’Assurance Global). Cette obligation doit ainsi permettre à l'emprunteur de pouvoir comparer les tarifs pour choisir le taux le plus intéressant et ce, sur la base d'un calcul unique.

Autre avancée notable : la loi Hamon laisse désormais un an aux emprunteurs pour souscrire un contrat d'assurance de prêt, alors qu’auparavant la négociation de l’assurance avait lieu au moment de la signature du prêt.

La seule condition pour envisager la délégation d'assurance est de prouver à votre banque que la nouvelle offre présente des garanties au moins équivalentes à la sienne. Or, pour faciliter la comparaison, les banques étaient censées qualifier leurs assurances en fonction de 11 garanties standardisées (sur 18 possibles), au plus tard d’ici le 1er octobre. Problème. A ce jour, peu d'établissements bancaires se sont réellement acquittés de cette obligation.

Alors que sort une étude du site d'assurances Réassurez-moi qui démontre que le coût de l'assurance de prêt peut dépasser 30% du coût total du crédit, il est vivement recommandé à tout emprunteur de se pencher sur son contrat d'assurance emprunteur.

Faire appel à un courtier spécialisé permet de faciliter les conditions de négociation. En fonction de votre profil, la re-négociaton de votre assurance emprunteur pourrait vous permettre de réaliser plusieurs milliers d’euros d’économie sur votre crédit immobilier ...

Contactez-nous