Simulation de crédits
CIAP Immobilier > Prêt immobilier > Investissement locatif > Et si la baisse des taux profitait surtout aux ménages les plus aisés ?

Et si la baisse des taux profitait surtout aux ménages les plus aisés ?

Avec des taux qui n'en finissent plus de baisser, il est désormais possible d'emprunter sur des durées plus courtes, sans pour autant entacher son pouvoir d'achat. Une bonne nouvelle pour les ménages ! Et si la baisse des taux profitait surtout aux ménages les plus aisés ?

Les taux d'emprunts immobiliers ont enregistré un nouveau recul en août, avec un taux moyen établi à 1,48%, contre 1,55% en juillet dernier, selon l'observatoire Crédit Logement/CSA, qui souligne également la réduction de la durée des crédits.

On emprunte en moyenne à 17,33 ans, soit une baisse de 4 mois depuis le printemps.

Cette diminution de la durée d'emprunt est "rendue possible par la baisse des taux, sans que cela n’affecte les charges de remboursement des emprunteurs qui continuent de se réduire", selon l'observatoire Crédit Logement/CSA.

Oui. Mais la baisse des taux de crédits immobiliers profite surtout aux ménages les plus aisés. Pourquoi ?

Une étude de la Banque de France révélait, en juillet, que cette baisse des taux, qui a "alimenté une augmentation du pouvoir d'achat immobilier des ménages depuis fin 2011" n'a pas été uniforme. Elle a été "plus importante pour les prêts de plus courte maturité".

Si, comme on l'a dit précédemment, la baisse des taux a profité aux primo-accédants, permettant aux ménages les plus modestes d'accéder à la propriété, il est nécessaire de pondérer. En effet, les primo-accédants empruntent sur des durées généralement longues, parfois sur 25 ans, et ne profitent donc de la baisse des taux que « dans une moindre mesure ».

Contactez-nous