CIAP Immobilier > Prêt immobilier > Investissement locatif > Le mécanisme du déficit foncier ou comment faire pour payer moins d'impôt

Le mécanisme du déficit foncier ou comment faire pour payer moins d'impôt

Vous souhaitez vous constituer un patrimoine immobilier locatif et, de ce fait, diminuer le montant de vos autres ressources soumises à l'impôt? 
  

Le mécanisme est très simple: vous achetez un logement qui nécessite des travaux de rafraîchissement ou de rénovation avec pour objectif de le faire louer. Les dépenses occasionnées par les travaux pourront, dès lors, être déduites de vos revenus fonciers. 

Par ailleurs, si le coût des travaux est supérieur au montant des loyers générés, un déficit foncier diminuera le revenu global taxable dans une limite de 10 700 euros. Cette imputation n'est définitivement acquise que si l'immeuble est loué pendant les trois années suivantes. Autre avantage: la partie des dépenses excédentaire à ce plafond, qui ne peut donc pas venir en déduction du revenu imposable global, s'impute sur les loyers des dix prochaines années. 

Que peut-on déduire?

Seules les dépenses, liées aux travaux d'entretien, de réparation et d'amélioration sont prises en compte. En revanche, les dépenses relatives à l'agrandissement, à la restructuration totale ou à la reconstruction restent à votre charge. 

Et mes intérêts d'emprunt, alors?

Les intérêts d'emprunt ne sont déductibles que sur les revenus fonciers et ce, pendant dix ans. Ils ne viennent jamais réduire le revenu global. Et si ces intérêts sont supérieurs aux loyers, le montant non déduit peut être alors reporté sur ceux des dix années suivantes.

J'ai bien compris le mécanisme, mais j'ai d'autres questions

Dans ce cas, nous vous invitons à contacter l'un de nos collaborateurs afin de parcourir dans les moindres détails le mécanisme du déficit foncier. 

 

 

Contactez-nous