Les Garanties

Il existe différents types de garanties qui assurent à l'organisme prêteur d'être remboursé dans le cas où vous ne pourriez plus régler vos mensualités. Découvrez les 3 types de garanties avec CIAP !

La Caution

La caution s'engage à rembourser vos échéances de prêt dans le cas éventuel où vous ne pourriez plus le faire. Il existe deux types de cautions :

  • la caution simple

Dans le cadre d'une caution simple, en cas de défaut de paiement, l'organisme prêteur engage des poursuites contre l'emprunteur et prend contact ensuite avec la caution.

  • la caution solidaire

Dans le cadre d'une caution solidaire, l'organisme prêteur prend immédiatement contact avec la caution, dès le premier défaut de paiement.

 

Pour la caution, il est possible de faire appel à deux types de profil :

- la société spécialisée

Il existe des sociétés spécialisées dans ce type d'activité. Leur fonctionnement est simple : chaque emprunteur apporte sa contribution à une caisse, dans laquelle la société va puiser pour rembourser les échéances de prêt qui ne sont pas honorées par l'emprunteur.

- le particulier

La caution d'un particulier est également possible. Cette personne, qu'elle ait ou non un lien familial avec vous, s'engage à rembourser les échéances de prêt que vous ne pourriez éventuellement pas honorer. La personne qui se porte caution doit avoir la capacité juridique de la faire (ne pas être mineur, ni sous tutelle ou curatelle) et sera soumise aux mêmes démarches que vous !

 

L'Hypothèque

L'hypothèque permet à la banque de saisir et de revendre le bien pour lequel vous avez demandé un emprunt. Elle est établie devant notaire et publiée au service de la publicité foncière. Les frais d'hypothèque qui comprennent la rémunération du notaire, la contribution de sécurité immobilière et les droits d'enregistrement, incombent à l'emprunteur. L'hypothèque garantit tous types de biens, construits ou non.

 

Le Privilège du Prêteur de Deniers

Le fonctionnement du Privilège du Prêteur de Deniers s'apparente à celui de l'hypothèque, à la différence près qu'il concerne exclusivement les biens existants (maison, appartement ou terrain). Le PDD doit être établi devant notaire et publié au service de la publicité foncière. Il engendre des frais, inférieurs à ceux de l'hypothèque, à la charge de l'emprunteur.

 

Renseignez-vous auprès de votre courtier immobilier dans le Var pour toute question concernant les garanties qui peuvent être exigées par votre organisme bancaire !

Contactez-nous