Simulation de crédits
CIAP Immobilier > Prêt immobilier > Investissement locatif > Renégociation et rachat de crédit : il n'est pas trop tard !

Renégociation et rachat de crédit : il n'est pas trop tard !

Avec des taux revenus à leur plus bas niveau en ce début d'année, c'est une nouvelle occasion de renégocier son crédit immobilier qui se présente aux emprunteurs ! Pour quels types de profils ? Comment s'y prendre ? Voici quelques infos et conseils à prendre en compte avant d'envisager une renégociation ou un rachat de crédit.

Les taux des crédits immobiliers se sont établis à 2,15% en moyenne, en janvier, selon l'Observatoire Crédit Logement / CSA. Cette baisse des taux qui devrait se poursuivre dans les prochains mois est sans aucun doute une opportunité pour de nombreux emprunteurs d'obtenir des conditions plus avantages sur leur crédit.

Renégociation de crédit : pour qui ?

Tous ceux qui n'ont pas pu profiter de la baisse des taux du printemps 2015 sont concernés et, en particulier, 

  • les emprunteurs dont la situation a évolué
  • ceux qui s'interrogent sur l'intérêt d'une renégociation
  • les retardataires

Au printemps 2015, face à l'affluence des demandes, les banques ont eu tendance à reléguer les demandes de rachat et de renégociation de crédit au second plan. Les taux sont ensuite remontés dès l'été. Ainsi, de nombreuses demandes n'ont pas abouti.

En ce début d'année, la base de négociation est à nouveau favorable pour l'emprunteur, d'autant que les banques françaises, devant des objectifs de production ambitieux pour 2016, restent sensibles au phénomène de renégociation de crédit.

Conseils pour renégocier son crédit immobilier

Si les taux sont actuellement bas, certains éléments peuvent rendre l'opération de rachat de crédit particulièrement avantageuse.

  • le rachat de crédit est d'autant plus intéressant s'il intervient dans le premier tiers du prêt, période durant laquelle on rembourse davantage d'intérêts par rapport au capital
  • l'intérêt sera d'autant plus important si le capital restant du s'élève à 70.000€ minimum et s'il y a un écart d'au moins 0.7% entre le taux d'emprunt et le taux actuel
  • Pensez à négocier les conditions de votre assurance de prêt
  • Ne négligez pas les pénalités de remboursement anticipé, frais de garantie et frais de dossier éventuels
  • Se faire accompagner par un courtier peut représenter un gain de temps considérable mais aussi un réel avantage, dans la mesure où il s'adresse à l'ensemble des banques. Il négocie pour vous les taux les plus bas du marché et des conditions préférentielles.

CIAP vous offre un service de rachat de crédit gratuit. Nous intervenons sans aucun frais de dossier ni frais supplémentaires.

 

Contactez-nous