CIAP Immobilier > Prêt immobilier > Défiscalisation > Défiscalisation immobilière : 8 pièges à éviter

Défiscalisation immobilière : 8 pièges à éviter

Les dispositifs mis en place par le gouvernement pour encourager l'investissement locatif sont incitatifs. Vous êtes tenté par une opération de défiscalisation immobilière ? Voici les principaux pièges à éviter pour que le placement prétendu « miracle » ne prenne des allures de catastrophe ...

Comme dans tous les secteurs d'activité, le marché de la défiscalisation compte son lot de charlatans. Certains acteurs peu scrupuleux ont une fâcheuse tendance à surestimer le rendement prévisionnel de votre investissement. La vigilance est de mise ! Découvrez 8 pièges à déjouer pour réussir votre investissement locatif :

  • la surestimation du loyer par rapport au montant des mensualités d'un crédit
  • la surestimation de la revalorisation annuelle des loyers
  • la majoration de l'avantage fiscal

En effet, l'économie d'impôt dépend du taux marginal d'imposition. Il suffit donc de surestimer ce taux pour faire miroiter à l'intéressé des économies fiscales illusoires:

  • L'absence de transparence sur les conditions d'obtention des réductions d'impôt
  • La minoration des dépenses qui incombent au propriétaire telles que l'assurance propriétaire non occupant, les charges de copropriété, les frais d'agence, les frais bancaires, les frais de notaire …
  • l'exagération de la plus-value de cession
  • le prix d'achat augmenté des frais de notaire et frais de commercialisation pris pour base de calcul
  • l'absence de transparence sur l'impôt sur la plus-value

La prudence et la patience sont vos meilleurs alliés pour envisager sereinement une opération de défiscalisation. Besoin d'un conseil ? Contactez l'équipe de CIAP Immobilier !
Contactez-nous